Notre objectif : aider les petites et moyennes entreprises à développer leur image de marque à travers un partage de connaissances, de trucs et de conseils au niveau Web, Marketing et imprimé

Blog Archives:

Entrevue d’entrepreneure – Marie-Eve Drolet – Drolette

drolette-marie-eve-drolet-pro

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir la femme d’affaires derrière l’entreprise Drolette – Marie-Eve Drolet.

 

Drolette offre des services pour bâtir des supers sites web bien référencés, coacher en gestion des médias sociaux et conseiller en web pour un démarrage d’entreprise.

 

(Source : Drolette.co)

 

Comment en êtes-vous venue à vouloir devenir entrepreneure?

 

C’est très drôle cette histoire-là.

 

Jamais, je dis bien JAMAIS, je n’aurais pensé devenir une entrepreneure.

 

Je croyais que je n’avais pas les reins assez solides, que je n’avais pas les qualités requises pour démarrer ma propre business.

 

Durant mes 5 ans chez Québec en Forme comme stratège web, j’ai eu la chance d’avoir un mentor, Alain. Dès la fin de la première année, Alain me demandait si j’avais l’intention de devenir entrepreneure. « Marie, tu as tout d’une entrepreneure, tu vas le devenir un jour, je te le promets ».

 

J’y croyais pas.

 

Je niais.

 

Je ne voulais pas.

 

Et Popoyo, un petit village du Nicaragua, est arrivé dans ma vie. Je suis tombée en amour avec l’endroit en venant en voyage avec des amies pour quelques jours. Après ce voyage (qui date de 2 ans), de retour au Québec, je ne voyais plus les choses pareilles, le rythme de vie du Nicaragua et le peuple là-bas m’appelaient. J’avais envie de trouver LE moyen qui me rendrait autonome pour vivre dans le village de Popoyo. Je me suis mise à travailler sur un « plan » à tous les soirs, après mes chiffres chez Québec en Forme, un plan de moi comme consultante en web. Un plan réaliste qui se tient debout.

 

Je suis revenue à Popoyo quelques mois plus tard, avec mon plan en tête. J’ai travaillé pour l’hôtel Cafe con Leche en prenant mes pauses de chiffres au Front desk pour apprendre à designer des sites web, parce que je me disais que je pourrais créer des sites web pour les hôtels du village. J’ai lâché ma job chez Québec en Forme en appelant ma boss, du Nicaragua. Je ne suis pas revenue au Québec. J’ai fondé Drolette –  ma compagnie de consultation en web – en mai 2017.

 

 

Finalement, de fil en aiguille, j’ai décroché des mandats du Québec de conception de sites web et de stratégies web avec Drolette. J’ai également fait plusieurs sites web d’hôtels du Nicaragua, mais ce qui fonctionne le mieux ce sont les mandats québécois pour le moment. Je remercie la vie d’avoir la chance de travailler avec des entrepreneurs dévoués avec qui j’apprécie beaucoup collaborer. Je peux mettre des heures dans des mandats et je me sens comme si je n’ai pas vraiment travaillé !

 

 

Quel conseil auriez-vous à donner à une personne qui veut se lancer en affaires?

 

Demande-toi ce qui te passionne dans la vie, ce qui ne te force pas le matin de te lever pour faire ça. Identifie-le très bien. Demande-toi où sont tes forces et trouve des alliés pour t’aider dans tes faiblesses. Trouve le moyen de travailler pour que cette passion fleurisse. Mets tous les efforts nécessaires. Reste vrai et authentique dans le processus et écoute tes intuitions d’entrepreneur. Fonce dans le tas!

 

Reste vrai et authentique dans le processus et écoute tes intuitions d’entrepreneur. Fonce dans le tas!

 

 

 

Si vous aviez un livre à conseiller à un entrepreneur, ce serait?

 

Comme entrepreneur, nous avons tous des forces et des faiblesses. Ma faiblesse est les finances. J’ai beaucoup apprécié lire : Père riche, père pauvre. Je le recommande.

 

Sinon, j’amorce la lecture d’une recommandation d’un ami : The E-Myth Revisited: Why Most Small Businesses Don’t Work and What to Do About It, je pense que ça va être très bon!

 

 

Que pensez-vous que l’on doit faire pour augmenter l’entrepreneuriat au Québec?


Enseigner aux jeunes dès l’école primaire qu’ils doivent développer leurs forces, miser sur leurs passions. Renforcer leur sentiment de confiance en leurs moyens, ajouter des classes de développement personnel où le jeune apprend à développer son plein potentiel (et peut-être l’entrepreneur en lui).

 

 

Entrepreneur est-ce inné ou cela se développe?


Je pense que les entrepreneurs ont une fibre d’entrepreneur à l’intérieur d’eux. Un désir de développer quelque chose de nouveau, un désir de partager leurs forces, leurs connaissances avec ceux qui en ont besoin. Après reste à voir si la personne qui possède cette fibre la développe dans sa vie, a les moyens pour laisser tomber les barrières et sauter dans l’univers de entrepreneuriat.

 

En conclusion

Le parcours de Marie-Eve nous démontre qu’il est possible de réaliser ses rêves lorsqu’on y croit vraiment et que nous sommes passionnés. Comme elle le dit si bien : suivez vos intuitions et foncez dans le tas !

Portrait d’une entrepreneure : Kim Auclair

Comment en êtes-vous venue à vouloir devenir entrepreneure?

Je le suis devenue sans le savoir. Au tout début, je voulais être graphiste ou infographiste. Ma première entreprise était en lien avec ces deux domaines d’activité. Je n’étais pas intéressée à avoir le titre «  entrepreneure » . C’est un mentor qui m’a fait réaliser que je l’étais. Et un autre qui m’a appris à l’assumer.

 

Quel conseil auriez-vous à donner à une personne qui veut se lancer en affaires?

Vous devez créer une entreprise en lien avec une mission et un domaine d’activité qui vous allume et surtout qui vous passionne. C’est ce qui va faire en sorte que vous aller vous y donner à 100%.

 

Si vous aviez un livre à conseiller à un entrepreneur, ce serait?

Je vais conseiller mon propre livre : Dans la tête d’une entrepreneure – mes débuts en affaires. J’y parle de mon parcours, mais surtout de l’impact qu’a eu mentorat pour entrepreneur sur moi. J’ai eu, en effet, plusieurs mentors qui m’ont accompagné durant différentes phases de mon cheminement. J’ai retenu plusieurs conseils d’eux et je les partage dans mon livre.

 

Que pensez-vous que l’on doit faire pour augmenter l’entrepreneuriat au Québec?

Je crois qu’il y a déjà une bonne sensibilisation qui se fait actuellement. Notamment auprès des plus jeunes. Il faut continuer en ce sens. J’ajouterais toutefois que l’entrepreneuriat ne s’apprend pas sur les bancs d’école. Selon moi, il faudrait revoir tous les cours d’entrepreneuriat pour s’assurer que l’on y inclut davantage des témoignages d’entrepreneurs et des expériences concrètes qui permettraient aux élèves de vivre l’expérience, car, selon moi, être sur le terrain directement est la meilleure façon d’enseigner l’entrepreneuriat.

 

Entrepreneur est-ce inné ou cela se développe?

Je crois que l’on naît tous avec des compétences entrepreneuriales, mais qu’elles doivent se développer en cours de route pour entreprendre des projets d’affaires.

 

Pour plus d’informations sur Kim Auclair : kimauclair.ca

5 livres à mettre sous le sapin d’un entrepreneur

5 livres à mettre sous le sapin d’un entrepreneur | Studio Grafik

 

Les livres que vous lisez aujourd’hui influenceront qui vous serez dans 5 ans. Vous avez peut-être déjà entendu cette citation quelque part. En effet, en tant que présidents d’entreprise, cadres et employés, nous n’apprenons jamais assez. C’est pourquoi, avec la période des fêtes qui arrive, voici 5 livres à vous mettre sous la dent pour développer vos compétences à tous les niveaux.

 

Comment se faire des amis et influencer les autres – Dale Carnegie

Un classique que tout entrepreneur devrait avoir à porter de la main. En effet, «Comment, se faire des amis et influencer les autres» vous présentera des trucs et conseils simples à utiliser pour développer vos relations autant au travail que dans la vie en général.

 

Vous pourrez découvrir, dans ce livre, comment être partout le bienvenu, devenir un agréable causeur, obtenir la collaboration d’autrui, critiquer (s’il le faut) sans se faire détester, garder le bonheur au foyer, etc. Facile à lire et même conseillé de le relire plus d’une fois, ce livre vous servira longtemps et sera un excellent investissement.

 

La vente – Tom Hopkins

Peu importe votre poste et peut importe l’entreprise, il est indéniable que vous aurez un jour ou l’autre à vous vendre.  L’art de la vente, ce n’est pas le démarchage ou la vente forcée : C’est une façon de connaître les problèmes et les besoins de ses interlocuteurs, de communiquer, de négocier, de séduire et toujours, de convaincre. Aussi bien savoir comment s’y prendre! « La vente » de Tom Hopkins est un classique dans ce domaine. Si vous êtes entrepreneur, il vous permettra de développer les ventes de votre entreprise et si vous êtes un employé, vous pourrez utiliser ces techniques pour gravir les échelons et vous faire apprécier.

 

Réfléchissez et devenez riche – Napoleon Hill

Cet ouvrage de Napoleon Hill vous offre un plan de match pour connaître du succès en tant qu’entrepreneur. Le livre est, en effet, basé sur les résultats de recherches faites par Hill sur des entrepreneurs qui ont réussi dans le monde des affaires. Effectivement, l’auteur du livre a étudié et interviewé les 500 hommes les plus fortunés de son époque : Carnegie, Rockfeller, Ford,etc. Pour essayer de déterminer s’il y avait des points communs entre eux. Un livre inspirant qui vous donnera le goût de laisser votre marque en tant qu’entrepreneur.

 

Père riche, Père pauvre – Robert Kiyosaki

Vous désirez devenir financièrement intelligent? Ne plus vivre d’une paie à une autre? « Père riche, Père pauvre » de Robert Kiyosaki est un incontournable pour développer des habitudes de vie autant au niveau personnel que professionnel qui vous seront profitables. Dans ce livre, paru en 1997, de style autobiographique, Kiyosaki utilise un ensemble de paraboles et d’exemples tirés de son propre parcours afin de souligner l’importance de développer son intelligence financière. Il y explique comment l’investissement, l’immobilier, la création et l’acquisition d’entreprises peuvent être utilisés pour construire sa richesse et devenir financièrement indépendant.

 

Voir grand – Luc Poirier

Pour terminer, un livre tout récemment sorti sur nos tablettes, « Voir grand » de Luc Poirier. « Parti de rien, élevé dans un HLM par une mère prestataire de l’aide sociale, Luc Poirier ne semblait pas prédestiné à connaître le succès spectaculaire qui a fait de lui un des hommes d’affaires les plus en vue de sa génération », nous dit la jaquette de son livre. Une histoire inspirante qui nous démontre que tout est possible quand on en a vraiment le désir et que l’on y met les efforts et le temps. En plus de cela, vous y apprendrez sûrement quelques trucs au passage afin de développer votre côté entrepreneur.

 

Voilà 5 livres à lire pendant le temps des fêtes ou à offrir à quelqu’un. Il en existe bien d’autres. Vous, quel est votre livre préféré que vous conseilleriez à un entrepreneur? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous.

 

Pendant les fêtes, prenez la résolution d’investir dans vous-mêmes et votre entreprise pour connaître le succès en 2017.

Entrevue avec l’entrepreneure Danièle Henkel

Entrevue avec l'entrepreneure Danièle Henkel

 

Au-delà du travail Studio Grafik a pour mission de sensibiliser les gens à l’entrepreneuriat au Québec. Dans le cadre de cette mission, nous vous présentons aujourd’hui une entrevue réalisée avec madame Danièle Henkel, afin d’en savoir plus sur son parcours et obtenir des conseils pour tous entrepreneurs.

 

Comment en êtes-vous venue à vouloir devenir entrepreneure?

Je pense que l’on ne devient pas entrepreneur! On l’est!

On décide juste de se lancer à un moment précis de notre vie pour des raisons aussi personnelles qu’imprévisibles.

L’appel se fait, un point c’est tout.

 

 

Quel conseil auriez-vous à donner à une personne qui veut se lancer en affaires?

De bien réfléchir, car ce n’est ni un jeu ni une mode. C’est une vocation.

On doit être prêt à travailler de longues heures sans se plaindre, à porter plusieurs chapeaux et à vivre quelques échecs avant d’atteindre les réussites!!

 

 

Que pensez-vous que l’on doit faire pour augmenter l’entrepreneuriat au Québec?

Il faudrait que les médias, en particulier les diffuseurs, présentent des shows informatifs sur l’entrepreneuriat, démontre son impact positif sur la créativité et sur l’économie, incluant le socio-économique.

Il faut redonner ses titres de noblesse à la réussite afin de donner le goût d’entreprendre.

 

 

Si vous aviez un livre à conseiller à un entrepreneur, ce serait? 

Il peut paraître étrange de vous répondre « Quand l’intuition trace la route », car il s’agit de mon 1er livre (!!), mais après les milliers de témoignages reçus depuis sa parution, je suis convaincue que ce livre a inspiré beaucoup d’entrepreneurs en devenir et a confirmé aux entrepreneurs bien établis que les valeurs de travail, de persévérance, de détermination et d’humilité qu’ils avaient choisies étaient gagnantes.