Notre objectif : aider les petites et moyennes entreprises à développer leur image de marque à travers un partage de connaissances, de trucs et de conseils au niveau Web, Marketing et imprimé

Blog Archives:

Portrait d’une entrepreneure : Kim Auclair

Comment en êtes-vous venue à vouloir devenir entrepreneure?

Je le suis devenue sans le savoir. Au tout début, je voulais être graphiste ou infographiste. Ma première entreprise était en lien avec ces deux domaines d’activité. Je n’étais pas intéressée à avoir le titre «  entrepreneure » . C’est un mentor qui m’a fait réaliser que je l’étais. Et un autre qui m’a appris à l’assumer.

 

Quel conseil auriez-vous à donner à une personne qui veut se lancer en affaires?

Vous devez créer une entreprise en lien avec une mission et un domaine d’activité qui vous allume et surtout qui vous passionne. C’est ce qui va faire en sorte que vous aller vous y donner à 100%.

 

Si vous aviez un livre à conseiller à un entrepreneur, ce serait?

Je vais conseiller mon propre livre : Dans la tête d’une entrepreneure – mes débuts en affaires. J’y parle de mon parcours, mais surtout de l’impact qu’a eu mentorat pour entrepreneur sur moi. J’ai eu, en effet, plusieurs mentors qui m’ont accompagné durant différentes phases de mon cheminement. J’ai retenu plusieurs conseils d’eux et je les partage dans mon livre.

 

Que pensez-vous que l’on doit faire pour augmenter l’entrepreneuriat au Québec?

Je crois qu’il y a déjà une bonne sensibilisation qui se fait actuellement. Notamment auprès des plus jeunes. Il faut continuer en ce sens. J’ajouterais toutefois que l’entrepreneuriat ne s’apprend pas sur les bancs d’école. Selon moi, il faudrait revoir tous les cours d’entrepreneuriat pour s’assurer que l’on y inclut davantage des témoignages d’entrepreneurs et des expériences concrètes qui permettraient aux élèves de vivre l’expérience, car, selon moi, être sur le terrain directement est la meilleure façon d’enseigner l’entrepreneuriat.

 

Entrepreneur est-ce inné ou cela se développe?

Je crois que l’on naît tous avec des compétences entrepreneuriales, mais qu’elles doivent se développer en cours de route pour entreprendre des projets d’affaires.

 

Pour plus d’informations sur Kim Auclair : kimauclair.ca

Entrevue avec l’entrepreneure Danièle Henkel

Entrevue avec l'entrepreneure Danièle Henkel

 

Au-delà du travail Studio Grafik a pour mission de sensibiliser les gens à l’entrepreneuriat au Québec. Dans le cadre de cette mission, nous vous présentons aujourd’hui une entrevue réalisée avec madame Danièle Henkel, afin d’en savoir plus sur son parcours et obtenir des conseils pour tous entrepreneurs.

 

Comment en êtes-vous venue à vouloir devenir entrepreneure?

Je pense que l’on ne devient pas entrepreneur! On l’est!

On décide juste de se lancer à un moment précis de notre vie pour des raisons aussi personnelles qu’imprévisibles.

L’appel se fait, un point c’est tout.

 

 

Quel conseil auriez-vous à donner à une personne qui veut se lancer en affaires?

De bien réfléchir, car ce n’est ni un jeu ni une mode. C’est une vocation.

On doit être prêt à travailler de longues heures sans se plaindre, à porter plusieurs chapeaux et à vivre quelques échecs avant d’atteindre les réussites!!

 

 

Que pensez-vous que l’on doit faire pour augmenter l’entrepreneuriat au Québec?

Il faudrait que les médias, en particulier les diffuseurs, présentent des shows informatifs sur l’entrepreneuriat, démontre son impact positif sur la créativité et sur l’économie, incluant le socio-économique.

Il faut redonner ses titres de noblesse à la réussite afin de donner le goût d’entreprendre.

 

 

Si vous aviez un livre à conseiller à un entrepreneur, ce serait? 

Il peut paraître étrange de vous répondre « Quand l’intuition trace la route », car il s’agit de mon 1er livre (!!), mais après les milliers de témoignages reçus depuis sa parution, je suis convaincue que ce livre a inspiré beaucoup d’entrepreneurs en devenir et a confirmé aux entrepreneurs bien établis que les valeurs de travail, de persévérance, de détermination et d’humilité qu’ils avaient choisies étaient gagnantes.